Il pleut !

Cela ne vous aura probablement pas échappé (à moi non plus), l’hiver il pleut. Et parfois il neige aussi. Et c’est bien connu, cuir et eau font rarement bon ménage. Tour d’horizon pour éviter le pire et réparer les dégâts.

Si je vous conseille d’utiliser un imperméabilisant, vous allez lever les yeux au ciel parce que bien sûr vous y aviez pensé. Mais avez-vous pensé à renouveler régulièrement l‘application ? Parce que comme le rappelle shoeista.fr « Il ne suffit pas d’appliquer le produit une seule fois après l’achat pour que la chaussure soit protégée à vie. Cette action doit être renouvelée plusieurs fois dans l’année car l’imperméabilisation n’est plus efficace au bout d’une dizaine de porter ». Donc, pensez à passer régulièrement un coup de bombe, léger, à 30 cm de votre chaussure. En plus cela les protège de la plupart des tâches.

Oui mais voilà, vous ne m’aviez pas encore lu et vous voilà avec des chaussures toutes trempées que vous voulez absolument récupérer. Premier réflexe selon Jacques&Déméter, mettez, dès que vous les retirez, des embauchoirs et laissez sécher lentement (une douzaine d’heures souvent) loin de toute source de chauffage directe. Si vous n’avez pas d’embauchoir, « bourrez-les de papier journal roulé en tampon et faites-les sécher en les accrochant par les talons aux barreaux d’une chaise» conseillé par toutpratique.com. Attention à ne pas mettre trop de papier journal pour ne pas déformer la chaussure et changez-en dès qu’il est trempé. Ensuite lorsque les chaussures sont sèches viendra l’opération hydratation : du baume spécial ou, à défaut, de la vaseline pour reboucher les pores du cuir.

Et sur les tâches déjà séchées ? Celles qui font des auréoles ? C’est perdu ? Que nenni. Si vous n’avez pas de baume hydratant comme le nôtre, My italian bag vous conseille l’utilisation d’un lait hydratant neutre (oui, celui que vous utilisez sur le visage). J’ajoute « ayez la main légère et procédez avec de mouvements circulaires ». Si ça marche sur un sac, ça marche sur les chaussures.

D’accord, mais le cuir suédé ? Je fais pareil ?  Labelleadresse.com vous conseille là, d’utiliser d’abord du vinaigre blanc dilué puis… du talc ! En faisant attention à prolonger vos mouvements au-delà de l’auréole de la tache d’eau.

Ne pas oublier aussi que lorsqu’il neige, on va patauger dans un mélange eau + sel (utilisé justement pour faire fondre la neige) et ça, ça n’est pas bon du tout pour nos souliers. Là encore, le vinaigre peut vous sauver selon Jacques&Déméter (Utilisez un mélange eau – vinaigre à 50-50).

Et sinon, dernier truc que je vous donne en cas d’urgence « pluie + pas d’imper » : utilisez votre imperméabilisant en bombe habituel sur votre veste ou votre blouson. Comme pour vos chaussures, vaporisez légèrement l’ensemble du vêtement. Cela dépose un film qui va empêcher l’eau de pénétrer et vous protéger de la pluie qui mouille. Merci qui ? Non, c’est normal, ça me fait plaisir.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *